mercredi 1 juin 2011

A propos des chapitres 28-29-30-31-32-33-34-35-36 : inspiration



made from link

Bella's busy renovating the little house Edward and her are going to live in, in the woods down south of Forks. They must change their identity and begin a new life. Bella must get beyond her human life, but feels it very difficult. She also spends time with Jacob, which reveals to be free from the love he once felt for her and from his past Shapeshifter's life, he's still completely unaware of. Bella realizes that's hard to accept for her, and she questions herself about the love she was feeling for Jacob as a human. She understands being a vampire means she must get over many things now. She meets Rachel, who has a very strong character, and doesn't hesitate to disagree with the decision that the Quileute Council makes to declare a cold war with the Cullen family because of Bella's transformation. Jacob reacts violently too, and he's temporarily allowed to meet Bella out of their respective territories, as Bella's children are accepted to stay regularly at Billy's. Everybody is waiting for an evolution of Jacob, expecting and worrying he'll have his memory back. When Christmas time comes up, Bella has to face her mom's pain : she's feeling really bad and is coming to spent a few days at the Cullen's to be with her grand-children. So Bella and Edward have to keep far from them. Bella writes a journal to be given as a present found in Charlie's house by Alice. It helps her to say goodbye to Renée. An important part of her humanity ends at this very moment, and Bella does her best to accept it. She knows it's not the last time... She gives herself into Edward's love, and decides to make the most of her supernatural existence. Edward offers her a motorcycle, and she uses it for the first time riding the US 101 down to Kalaloch. By chance, she meets Jacob on the beach there. They feel uneasy. Jacob says he wants to tell Bella something and she's led to confess him she's not a simple being. So Jacob shows her what he can do in return. He can summon fire, water, wind, animals... Bella is amazed and promises she will help him, but feels very confused and she doesn't succeed in mastering Kaly's memories. Alice and Jasper leave and try to find her island, but fail. Bella fears she'll need a very long time to handle what she's helding inside. One morning of january, Kaly stands for her at the white villa's door : she requests Bella leads her to Jacob.




source

Et voici LA chaumière... ! ^^

Après de nombreuses recherches et d'innombrables rêveries, celle-ci m'est réellement apparue comme le compromis idéal entre le rêve et la réalité (et ce n'est pas rien, lol). Elle est en bois, comme il se doit dans la région, mais possède également un petit air "ancien". Elle n'est pas trop grande, mais est dotée d'un étage. Enfin, elle est posée au milieu des bois, il ne reste plus qu'à aménager un jardin...
Le bonheur.

Voilà également des images permettant de se faire une idée de ce que pourrait être la nouvelle voiture d'Alice et Jasper (une envie, comme ça, en passant... car, comme elle dit : il faut bien que les immortels prennent du plaisir. Et ceux-là en ont les moyens ! ) :


source 1, 2

Le modèle m'a semblé bien convenir aux personnages d'Alice et Jasper. Il s'agit d'une XK 150 du début des années 60. J'ai beaucoup hésité avec la E-type, plus allongée et "sport", fabriquée dans les années 60-70... (mais j'avais suffisamment eu ma dose de bling-bling en voyant Alice conduire une Porsche 911 jaune canari dans New Moon pour m'éloigner définitivement des modèles "de course"). Quoi qu'il en soit, les Jaguar sont de vrais bijoux dont la classe inégalable (je milite, *Jaguar Power*, lol !) correspond davantage à ce que j'espère pour les personnages que le kitsch dans lequel ils sombrent quelques fois chez S. Meyer, et... elles me permettent par la même occasion de rendre hommage au merveilleux Steve McQueen (grand-père du charmant Jeremy de The Vampire Diaries), qui aimait aussi les belles choses (le lien le montre au volant de sa sublime XK SS).

Par contre, à la lecture, je voyais mal Bella affublée de la grosse voiture que lui offre Edward dans Breaking Dawn. Je ne parvenais d'ailleurs pas à l'imaginer conduisant autre chose que sa camionnette. Son personnage donne vraiment l'impression de ne pas pouvoir adopter le même goût du luxe que les Cullen, et cela me paraissait plutôt une bonne chose. C'est pour cette raison que j'en suis venue à un compromis qui m'est apparu intéressant pour plusieurs raisons. La moto de Bella :


source 1, 2

Là aussi, autant se faire plaisir. Ce modèle totalement hors normes est une MTT Y2K. C'est aussi un clin d'oeil à New Moon, de manière à montrer que Bella est réellement devenue "quelqu'un d'autre". La moto lui est offerte par Edward, parce qu'il sait qu'elle ne craint plus rien (c'est l'inverse de l'énorme voiture censée la protéger dans BD). Elle symbolise son passage à l'état surnaturel. C'est la raison pour laquelle je l'ai surnommée le "dragon noir", et glissé dans la bouche d'Edward le prénom "Cenwen". Il s'agit d'une référence à un univers du jeu vidéo de type heroic-fantasy, dans lequel on raconte l'histoire de l'elfe Cenwen qui avait su apprivoiser un dragon noir, Arin. Une petite référence, sans grande prétention, un peu par hasard et seulement pour le plaisir des coïncidences... car le jeu met en scène l'affrontement de deux armées : celle de l'hiver (la glace) et celle du feu. On y revient toujours !
La musique que j'ai utilisée en fond sonore à ma fiction à ce moment-là est d'ailleurs un remix de la bande-son du jeu vidéo. La voix féminine qui y chante en "elfique", lors d'un passage plus calme, serait -rumeurs du net...- celle de Scarlett Johansson (Ô_o)... ce qui ne gâche rien.

Tant que j'y suis, continuons les présentations !
Dans ces chapitres, j'en suis arrivée à devoir donner un visage et une personnalité à Rachel Black. Je l'ai voulue particulièrement forte et indépendante. Parce que cela me semblait logique, d'une part, étant donné son vécu, et d'autre part parce que, face à Paul, il fallait une femme à poigne. Ce qui était également une idée plutôt amusante...


made from link

Rachel est, depuis le départ (quand elle était partie d'abord, puis en apprenant la mort de son frère), en conflit avec son père et les règles du clan des Transformateurs. Cette attitude est nécessaire et salutaire. Car, malgré le respect honorable dont les Quileutes font preuve à l'égard de leurs traditions, il faut bien reconnaître que la situation qu'ils vivent désormais est particulièrement exceptionnelle. Comment, dès lors, continuer à appliquer des lois qui s'avèrent archaïques et dépassées ? C'est un des questionnements auxquels la suite devra apporter une réponse.



Durant ces derniers chapitres, l'enjeu principal était surtout de faire, avec Bella, le bilan de la situation, et d'envisager l'avenir. Car devenir vampire ne peut pas être seulement d'une simplicité enfantine ni la promesse de tous les bonheurs. J'ai pensé qu'il était nécessaire de montrer comment elle et Edward envisageaient de vivre, comment ils pourraient s'intégrer à la société, les sacrifices qu'il leur faudrait faire. Pour Bella, surtout...
Mettre des lentilles pour n'avoir l'air de rien face à sa mère, se satisfaire d'un heureux non-dit avec son père alors que la Règle de l'Ignorance prônée par les Volturi fait loi... c'était certainement un peu trop facile. Et qu'en était-il de la future disparition des parents de Bella ? De ses "amis" mortels qui ne la verraient jamais vieillir au fil des ans ? Tous ces éléments-là sont complètement occultés dans la saga, au point qu'elle en perd une logique qui s'avère, au contraire, essentielle.
Bella va devoir assumer ce qu'elle est devenue. Car, si elle y a gagné certaines choses, il est aussi normal qu'elle y perde beaucoup. Et cela passe par des deuils. Le deuil de soi-même, morcelé en une quantité d'autres fins qu'il va lui falloir accepter, qu'elle va devoir supporter. Dans ma fiction, Charlie n'est plus là, mais il demeure d'autres personnages humains auxquels Bella est liée.

A commencer par ses enfants. Elle sait qu'elle va devoir "sortir" de leur vie à un moment ou un autre. C'est la raison pour laquelle sa relation avec eux est tellement ambiguë. D'un côté, elle les aime plus qu'elle-même, voudrait passer tout son temps avec eux, demeurer à leur côtés afin de veiller sur eux... mais, d'un autre côté, ils ne lui appartiennent déjà plus : leurs parents sont officiellement morts, Jacob ignore qu'il est (ou a été) leur père, deux familles s'occupent d'eux et pourraient même se les disputer... La situation est très compliquée. Sans compter l'imprégnation de Seth ! Bella sent qu'elle doit se détacher progressivement d'eux, et si elle ne le fait pas, les évènements l'obligent à le faire malgré elle. Ce premier Noël -triste, certes, mais il n'y a pas que des Noëls joyeux dans l'existence- est le symbole de cette "vie parallèle" que Bella est destinée à vivre désormais.

Elle se rend aussi compte que sa relation avec Jacob a changé. Son évolution psychologique à ce sujet me semblait particulièrement digne d'intérêt. Comment "gère"-t-on une ancienne relation lorsque l'on est devenu un être surnaturel ? Que deviennent les sentiments que l'on a éprouvé quand l'existence a bouleversé la vie et la personnalité de deux êtres qui s'étaient aimés, à un moment, mais qui ne sont plus vraiment ceux qu'ils étaient alors ? Que reste-t-il, au fond, de toutes ces émotions humaines ?
Les sentiments que Bella éprouvait pour Jacob ont toujours eu de quoi intriguer. Comment pouvait-elle l'aimer, et aimer également Edward ? Tout simplement parce qu'il était, lui aussi, un être exceptionnel, et exceptionnellement amoureux d'elle, comme je l'avais développé dans mon premier tome. Parce que l'amour est multiple, et que sa nature était alors plus proche de celle de Bella que celle d'Edward. Parce qu'appartenir à Edward signifiait accepter de mourir à sa vie d'humaine et que, cela, n'était pas une décision si évidente à prendre.
Il est normal que Bella s'interroge sur tout cela à ce stade de son existence. Et qu'elle en souffre, avant de le comprendre, et de parvenir à l'accepter comme elle le fait (de son nouveau point de vue d'immortelle) me semble tout à fait envisageable.
J'ai trouvé ce montage sur le net, et l'ai modifié afin de traduire l'antagonisme, qui existe désormais entre Bella et Jacob dans ma fiction mais qui, loin de les séparer, les rapproche peut-être davantage. Je ne résiste pas au plaisir de vous le faire partager :


made from link

La tentation de Bella. Une image idéale pour la scène où elle se débarbouille après avoir été trempée puis couverte de poussière, et où Jacob et elle discutent près du feu, alors qu'il pleut au-dehors...


source

... à cet instant, elle réalise qu'il ne l'aime plus comme avant. L'imprégnation a disparu. Mais il n'en éprouve pas moins un attachement très fort -et très étrange- pour elle.


made from link

Je me suis amusée à faire plaisanter Jacob à propos d'une réflexion de la fille de Bella (Sarah lui a dit qu'il est "adorable" et Bella, ne sachant pas qui a fait cette remarque à Jacob, éprouve une sorte de jalousie). C'est, bien entendu, encore un détournement de la relation Renesmé-Jacob, imaginée par S. Meyer, qui m'avait semblé tellement aberrante. Je demeure persuadée que les liens qui unissent une mère à sa fille n'autorisent pas un tel transfert.

Enfin, le moment des "adieux" de Bella à sa mère m'est apparu comme d'une importance capitale. J'y ai longtemps pensé, et le merveilleux morceau de Lindsay Buckingham, Street of Dream, a été une découverte providentielle à ce propos. Il y a tout : la pluie, la mélancolie, l'espoir, l'impossible retour...


made from link


made from link

Une très belle image de l'actrice Sarah Clarke (oui, je sais, j'ai appelé la fille de Bella Sarah...) qui incarne Renée. Si touchante... sous la pluie et dans la neige.

Durant tout ce temps nécessaire à Bella pour surmonter toutes ces "étapes" de sa vie vampirique, Edward est là. Silencieux. Il n'a pas besoin de faire ou de dire quoi que ce soit pour aider son épouse. Mais il est toujours là. Et c'est certainement l'essentiel.


made from link

Il la soutient et la comprend. Même dans tout ce qui semble le plus incompréhensible et le plus inacceptable. Souvent, les réactions d'Edward, ont pu surprendre dans ma fiction, mais j'essaie de ne pas perdre de vue qu'il est un vampire depuis près d'un siècle : cela laisse le temps de comprendre les choses différemment et de voir l'existence sous un autre angle... surtout quand on a accès en permanence à l'intimité profonde de tout le monde ! Il y a de quoi réfléchir. Et devenir philosophe. ^^



Concernant les nouveaux lieux évoqués dans ces derniers chapitres, les illustrations en diront plus que les mots. Cependant, je veux expliciter quelques petites choses, amusantes ou susceptibles de piquer la curiosité.
J'ai mentionné la ville d'Aberdeen. D'où mon choix d'employer deux morceaux de Nirvana dans la "musique" de cette fiction. En effet, il s'agit de la ville natale de Kurt Cobain. Encore une occasion de rendre hommage à un personnage extraordinaire.
La ville de Moclips est aussi traversée par Edward et Bella lorsqu'ils errent durant la nuit de Noël. J'ai été surprise du jeu d'idées que provoque un nom qui est rattaché à cette ville. Il s'agit du "Docteur Edward Lycan" (... lycan = loup !). Il a l'air d'avoir été une personnalité très importante pour la région. Il faut avouer que le mélange est surprenant ! mdr
De la même manière, j'ai découvert qu'il existe un DJ célèbre qui s'appelle... Jasper Forks ! Et... regardez plutôt : River flows in you.
Ce qui m'amène à parler d'une légende indienne que j'ai utilisée dans ces derniers chapitres lorsque Bella demande à Edward s'il ne va pas lui en vouloir du temps qu'elle s'apprête à passer avec Jacob. Elle conclut leur discussion sur le sentiment d'être "lavée" et de laisser derrière elle, dans la rivière Queets, ce qu'elle portait de "sale". En fait, une légende Queets et Quinault raconte que le Grand Esprit et Transformateur Kwate, après avoir traversé la rivière glacée, aurait frotté ses jambes pour les réchauffer. De petites boules de crasse (oui, c'est complètement grunge, et c'est pas des blagues ! lol) se seraient formées sous ses doigts et il les aurait lancées dans la rivière, donnant naissance aux hommes et aux femmes du peuple Queets (nom qui signifie : "nés de la saleté de la peau") qui s'installèrent et demeurèrent près de la rivière d'où ils étaient issus.
Ce qui vaut bien, me semble-t-il, une naissance à partir de la boue du sol telle qu'elle est racontée dans la Génèse, non ?

Dans ces chapitres, j'ai encore voulu donner une grande importance à la nature, car mes personnages et leur histoire sont liés à elle... et surtout lorsqu'il s'agit de parler de sur-naturel !
Parmi les nombreuses merveilles de la région, se trouve Kalaloch. Cet endroit est célèbre pour son gigantesque cèdre et sa splendide Ruby Beach. On trouve des vidéos sur Youtube et des tonnes de photos sur le net (dont des vues de la forêt d'Olympic à couper le souffle). La chaumière d'Edward et Bella se trouve dans les parages...
En voici un aperçu :










source 1, 2, 3, 4, 5

L'image suivante est une capture Google Maps de la US 101, un peu avant Kalaloch, à l'endroit où Bella retrouve Jacob quand elle essaie sa moto (il faut imaginer la neige... ^^) :




made from link

C'est dans ce lieu que j'ai choisi de situer la révélation, faite à Bella, de la nature profonde de Jacob. Bella pense toujours avoir des choses à lui cacher, craint de devoir lui avouer une vérité qui risque de le perturber mais, en définitive, elle réalise que c'est lui qui craignait de faire savoir qui il est vraiment.
La "résurrection" de Jacob n'était pas une option facile à choisir. Surtout parce qu'il s'agit d'un élément totalement invraisemblable, et presque "tabou", parce que trop connoté, certainement. Mais, justement, cette fiction cherche à présenter ce phénomène d'une manière très particulière, en lien avec des mythes et des traditions religieuses précises. De plus, à partir du moment où l'on accepte le fait qu'une histoire soit peuplée de vampires et de métamorphes... pourquoi un personnage ne pourrait-il pas y mourir, puis y revivre ?


made from link

https://lh6.googleusercontent.com/-_h2ODsVPWvs/Tea1GhRB8fI/AAAAAAAAD50/KpQQHxDx37A/radE8BA7.gif
source

La magie est un élément qui n'a pas été exploitée dans la saga de S. Meyer. Peut-être parce qu'il est trop "païen" ? C'est pour cette raison, précisément, qu'il m'est apparu si intéressant de l'utiliser. La matière est riche, et les références innombrables !
Qu'est devenu Jacob au juste ? Mystère. Mais son pouvoir est grand. Il reconstitue la matière. Il est lié aux éléments. Jusqu'à quel point ? C'est ce qu'il reste à découvrir.


made from link

Edward comprend immédiatement que la solution n'est plus à leur portée. Cette science n'est pas la leur. Elle nécessite l'intervention de Kaly. S'il est possible de la retrouver...



Alice et Jasper partent immédiatement à sa recherche. Voilà, à leur propos, une très belle illustration trouvée sur le net.


made from link

Un autre visage, également croisé sur la toile, pour Jasper... bien que celui de Jackson Rathbone soit tout à fait agréable (on peut simplement déplorer la coupe de cheveux qui lui est faite dans les différents films, et qui ne l'avantage pas comme elle devrait) ! :


source 1, 2

made from link



Bella ne parvient pas à contrôler les souvenirs que lui a légués son "Soigneur". Elle n'avait jamais tenté de le faire auparavant, et l'entreprise se révèle plus difficile qu'on aurait pu l'imaginer. Bella panique, car elle sent que ce qu'elle s'apprête à faire a tout d'un jeu dangereux. Faut-il pour autant désespérer ? Non. Mais plutôt s'armer de patience...

Contre toute attente, Kaly en personne se présente chez les Cullen. Egale à elle-même. Dénuée de tout le superflu : qu'il s'agisse de vêtements ou de bonnes manières. C'est un personnage qui va droit au but. Sans doute parce qu'après plusieurs millénaires d'existence elle sait où se trouve l'essentiel.
Elle demande à voir l'atman, celui qui a accompli une punarbhava. Ce sont deux termes sanskrit qui signifient respectivement "vrai-soi" et "re-naissance". Bella l'a compris.

Et les voilà parties pour... La Push.


made from link

10 commentaires:

  1. Merveilleux tous ces détails et éléments que tu ajoutes à ton histoire. C’est carré, juste et à la fois, on voit que tu es à la recherche de symbolique ou de clin d’œil. Je me régale. Cependant, là n’est pas mon habitude, je ne partage pas tout à fait ton point de vue. Et oui, il faut de tout pour faire un monde. Je souhaiterai donc revenir sur un élément de ton histoire.
    Je comprends la complexité et les raisons liées aux enfants. Cependant permets- moi d’émettre quelques réflexions. Tu expliques :
    « Elle sait qu'elle va devoir "sortir" de leur vie à un moment ou un autre ».
    « D'un côté, elle les aime plus qu'elle-même, voudrait passer tout son temps avec eux, demeurer à leur côtés afin de veiller sur eux... mais, d'un autre côté, ils ne lui appartiennent déjà plus : leurs parents sont officiellement morts »
    Non, je m’insurge les enfants ont reconnu un lien tendre et affectif envers leurs parents, lorsqu’ils sont venus les chercher à la Push et pas seulement dû à leur côté Vampirique. Les liens sont fragile mais à reconstruire. Les parents doivent être patients mais bien présent.
    « Bella sent qu'elle doit se détacher progressivement d'eux, et si elle ne le fait pas, les évènements l'obligent à le faire malgré elle. »
    Pourquoi cette conclusion ? Nous sommes dans un monde surnaturel, je pense que les Cullen sont mettre dans l’art de changer de vie et d’identité. Ils peuvent déménager, modifiés leurs apparences.

    RépondreSupprimer
  2. Si Bella veut profiter de ces enfants et c’est bien normal les enfants sont jeunes et peuvent changer d’identité. Sarah et Karel sont capables d’acceptation et s’adaptent à de nombreuses situations. Ils baignent dans le surnaturel depuis leur naissance !!
    Après tout, les parents n’allaient-ils pas à l’université, donc on peut imaginer que les enfants peuvent avoir une scolarité normale (à la push) par exemple avec des parents connus et reconnus chez les Quilleutes. Qu’est ce qui empêche Bella de prendre son rôle de mère et Edward de père pleinement :
    - la mortalité de leurs enfants (oui et encore avec un père magicien et des parents vampires on peut imaginer une suite différentes, Sarah est imprégné (donc loup), et ils ont surement des aptitudes qui c’est… et même là encore la famille bien qu’impliqué ne peuvent pas remplacer des parents.
    - Leurs sangs (je ne pense pas. Selon l’histoire, B/E ne sont pas gênés)
    - Le fait qu’ils doivent se cacher, B/E peuvent envisager de déménager ou de modifier leurs apparences (en fait qui connait Sarah et Karel à Forks) ils passent leurs temps à la Push ou tous connaissent l’histoire.
    - Les Volturi, je ne pense pas, avec tous les pouvoirs de leurs côtés (Kaly, Cullen, Quilleute…)

    RépondreSupprimer
  3. Je plaide car j’espère que les retrouvailles et le sacrifice que Bella a fait en devenant vampire tome 3, l’une des raisons était la sécurité de ces petits et retrouver sa vie avec eux, n’est pas réduit à «sortir de leur vie ». Cela serait dramatique, fataliste et inutile.
    Je suis d’astrologie « lion » c’est pour cela que mon plaidoyer est aussi militant et ma position si affirmé. La maman qui est en moi revendique le bonheur familial et privilégie le maintien du lien
    coute que coute. On peut faire le deuil de beaucoup (de ces parents, de son humanité) mais de nos enfants… et envisager une place de second rôle…. Peu de mère accepterait la situation, elle se battrait même si c’est complexe et dangereux.
    Voilà, je me suis laissé emporter. Lol

    RépondreSupprimer
  4. Ouh, un "lion"... tout l'opposé de moi, donc. ^^
    Je comprends ta réaction. Mais mes explications ne traduisent pas mon point de vue "définitif" ou "complet", elles correspondent juste au moment où en est l'histoire. Elle n'est pas finie...
    Quoiqu'il en soit, à ce stade, vu que Karel et Sarah sont humains, que Renée est humaine, et que la loi des Volturi refuse le "mélange des genres", il n'est pas possible d'envisager une simple vie de famille à long terme (sans parler de Jacob !). C'est d'ailleurs pour cette raison que Bella et Edward ont déjà "officiellement" changé d'identité et déménagé. Quelque part, nous sommes d'accord. lol
    Après... il faudra attendre la suite. ; )

    RépondreSupprimer
  5. Juste deux petites remarques supplémentaires.
    Quand je dis que "les événements obligent Bella à se détacher de ses enfants malgré elle", je parlais de ce Noël où elle est obligée de rester loin d'eux parce que Renée ne doit pas la revoir.
    Ensuite, ce n'est pas Sarah qui est "imprégnée", mais Seth. Cela ne signifie pas que Sarah soit "loup". Elle ne rentrera dans "l'univers des Transformateurs" que plus tard, et seulement si elle souhaite s'unir à Seth. Ce qui laisse encore quelques bonnes années... Bon, j'arrête là mes explications pour ne pas trop anticiper sur ce qu'il me reste à écrire.
    (Mais, quelque part, tu as bien "senti" certaines choses. Bravo !) ^^

    RépondreSupprimer
  6. Oh merci pour tes explications. Mes réactions étaient brutes et manquaient de recules. Les ressentis sont parfois tellement vifs que j'ai eu peur pour la suite. Je suis attachée à cette histoire et j'avais des craintes quant au déroulement et à l'évolution que tu sous-entendais. Mais en les replaçant dans le contexte, elles prennent sens. Je vais donc être patiente et te faire entièrement confiance. Il faut que j’arrête d’anticiper et que je me laisse porter dans ton univers. Merci de m’avoir rassurer ;D

    RépondreSupprimer
  7. PS: j'adore les magnifiques photos qui accompagnent le descriptif des lieux où se déroule l'histoire.

    RépondreSupprimer
  8. Eh bien voilà ! je n'ai plus de question. C'est malin ça non. Ta logique est implacable (ou presque), tes explications sont logiques et j'aime les liens que tu tisses avec l'univers de S. Meyer tout en rétablissant d'autres cohérences (au passage je serai curieuse de savoir ce qu'ELLE penserait de certaines de tes réflexions, mais là n'est pas le sujet).
    Pas facile de "transformer"une relation en autre chose. Même si entre-temps, Bella est devenu un être surnaturel et Jacob un "ressucité" je m'étonne que leurs corps ne se souviennent pas quelque part.
    Et je suis contente car j'avais à peu près saisi le sens des mots de Kaly ;) Cette fois nous nageons en pleine magie ésotérique mais La Push ouille... il va y avoir de l'action (enfin j'espère ;) )
    Dernière chose, j'adore la dernière photo de la plage et j'applaudis pour les recherches que tu fais afin que cette fiction soit "réelle".
    Merci à toi :)

    RépondreSupprimer
  9. Je suis intriguée par le "ou presque"... lol.
    Effectivement, une grande partie de mon défi est de "restructurer" l'histoire écrite par S. Meyer (j'ai d'ailleurs trouvé une image géniale pour illustrer ça, je la mettrai à la fin, si je suis fière de moi ! lol). Quand tu dis que tu te demandes ce qu'elle penserait de mes réflexions, tu parles de ma façon de détourner les choses dans ma fiction ou de mes réactions concernant ses choix qui se trouvent dans mes commentaires ? J'essaie de ne pas être trop critique... mais il y a des choses qui ne passent pas ! -_-'
    J'aime beaucoup ce que tu dis à propos des corps (tu touches un point essentiel !)... pourrais-tu développer ton idée, stp ?
    Ah, je vois que le sanscrit n'avait en fait aucun secret pour toi, ouf ! me voilà rassurée, j'avais peur d'avoir gâché le mystère. lol
    Oui, la magie, c'est mon seul espace de liberté totale dans cette histoire qui veut vraiment "coller" à la saga, alors j'en profite !
    Merci d'apprécier mes recherches et mes illustrations (la plupart, je les fais avec mes petits doigts... ^^). Je trouve que c'est tellement plus "porteur" d'avoir des images sur lesquelles reposer sa rêverie ! ; ))

    RépondreSupprimer
  10. J'aimes bien les précisions que tu apportes avec les images et les commentaires.À propos de la chaumière, je l'imaginais plus chic à cause des Cullens. Mais à bien y penser, ça convient mieux à Bella.Mes deux images préférées sont:Bella qui se débarbouille et le dessin de Alice et Jasper.

    RépondreSupprimer

Petit message

J'ai remarqué que, malheureusement, Deezer perdait parfois certains morceaux, mais je ne peux pas savoir lesquels... Alors n'hésitez pas à me laisser un petit message lorsque, au cours de votre lecture, vous rencontrez un lien mort dans mes players. Je ferai en sorte de le remplacer. Merci !